Georges Dionne s’est vu remettre le prix Roger-Charbonneau de HEC Montréal pour le meilleur livre rédigé dans une autre langue que le français.